Vous êtes détenteur d’un 3e pilier et envisagez de devenir propriétaire ? Dans ce cas, sachez que vous pouvez parfaitement vous servir du capital de votre prévoyance pour votre projet d’accession à la propriété.

 

Le déblocage des fonds pour un projet d’accession à la propriété

Bonne nouvelle : le 3e pilier ne sert pas uniquement à la préparation de sa retraite. En effet, vous pouvez parfaitement vous en servir pour concrétiser des projets importants. Par exemple, vous êtes parfaitement en droit de vous en servir pour accéder à la propriété. Le 3e pilier lié 3a, par exemple, est particulièrement concerné, cependant l’assurer doit respecter des obligations. En premier lieu, le capital retiré doit servir à la construction d’un logement principal ou secondaire, où l’assuré résidera. Il ne s’agira donc pas d’une résidence locative. Les fonds du capital pourront également servir au remboursement de prêts hypothécaires. Ainsi, cela signifie en clair que l’assuré ne sera pas autorisé à mettre son bien en location, sauf dans le cas où il partirait à l’étranger. Dans le cas où l’assuré serait marié, il aura besoin de l’accord de son conjoint pour procéder au déblocage des fonds de son 3e pilier lié 3a. Il est vivement conseillé au titulaire d’effectuer préalablement une simulation d’imposition en ligne afin de savoir à quoi s’attendre.

 

Nantir sa police 3e pilier

Sachez que vous pouvez parfaitement utiliser votre 3e pilier tout en le gardant intact afin d’en conserver les avantages, tels que la déduction fiscale. Pour cela, il vous suffira de placer votre contrat de prévoyance sociale en nantissement auprès de l’organisme prêteur concerné. Il peut s’agir de la banque ou de l’assurance. De ce fait, vous pouvez parfaitement poursuivre votre versement sur le 3e pilier, cependant ce dernier sera gardé en garantie par l’organisme prêteur. Une partie de votre dette hypothécaire sera remboursée par le capital versé au moment de l’échéance. Nombreux sont les avantages à nantir votre police 3e pilier auprès d’un organisme prêteur. Pour commencer, le fait que la banque ne récupèrera que la partie nécessaire. En attendant, le contrat de souscription aura produit des intérêts qui vous seront restitués. Ainsi, il vous sera possible de rembourser votre hypothèque, tout en déduisant fiscalement vos primes et en réalisant des économies d’impôts.