Vous souhaitez protéger votre petite famille ? Profiter de plusieurs avantages fiscaux ? Ou tout simplement profiter d’un rendement plus attractif ? Il existe sur le marché plusieurs offres qui vous aideront à y arriver plus simplement. Parmi eux, le troisième pilier, qui est un produit de prévoyance suisse. Et même si cette alternative apporte plusieurs avantages à celui qui l’utilise, force est de constater qu’il est encore peu connu par le grand public. La principale erreur est que la plupart pensent qu’il s’agit d’une solution uniquement dédiée à une certaine catégorie de personnes. Et pourtant, le troisième pilier peut être conseillé à tout le monde. Avant de sauter le pas, il serait, tout de même utile de connaitre tous les avantages dont vous pourrez bénéficier.

Pour compléter le montant de votre retraite

En Suisse, il existe plusieurs types de piliers. Le premier est obligatoire pour tous les travailleurs suisses. Le second est un pilier qu’il aura réussi à cotiser tout au long de ses années de travail. Malheureusement, ces deux premiers types de piliers ne sont pas suffisants pour arrondir l’argent perçu tous les mois, lorsque l’âge de la retraite est atteint. C’est à ce moment qu’intervient le troisième pilier. Même si ce dernier n’est pas obligatoire, il permet à l’assuré de garder un bon niveau de vie, même s’il n’est plus actif. À la fin de la vie active, il aura donc le choix entre : toucher des rentes sur le deuxième et le troisième pilier grâce au système de rente viagère ou encore recevoir un versement intégral de son capital sur son compte bancaire. Le troisième pilier permettra donc au salarié d’assurer ses vieux jours, car la somme sera mise de côté et pourra compléter sa retraite.

Pour la protection de vos proches

Le troisième pilier est également un moyen adopté par tous les salariés qui veulent protéger ses proches, même après avoir passé l’arme à gauche. En effet, personne n’est à l’abri d’un malheur. Dans le cas où le salarié décède, alors qu’il n’est pas encore en âge de retraite, il ne pourra pas être certain de mettre sa famille à l’abri du besoin. À moins qu’il n’ait pensé à souscrire à un troisième pilier de son vivant. De cette manière, tout le capital sera directement versé à ses héritiers. Contrairement aux autres types de piliers, le capital prévu initialement du troisième pilier d’assurance sera entièrement versé en cas de décès. Et ce, même si l’assuré n’a pas pu cotiser sur l’ensemble des primes. Par contre, pour le troisième pilier bancaire, seul le capital versé sera transmis. Certains parents décident également d’ouvrir un compte bancaire au nom de l’enfant pour le protéger, or, le troisième pilier parent-enfant permettra également les mêmes bénéfices. En cas de décès des parents, l’enfant aura donc à sa majorité le droit de toucher le capital prévu dans le contrat. Et aucun versement supplémentaire ne sera demandé.

Pour économiser sur vos impôts

Qui ne rêve pas de faire des économies sur les impôts ? Comprenant un avantage fiscal significatif, le troisième pilier vous donnera la chance d’en profiter. Comme le versement annuel sera déduit, l’assuré aura la possibilité de jouir d’une réduction du montant total qu’il doit à l’administration fiscale. Toutefois, il y a des montants maximums déductibles que vous devez prendre en compte avant de choisir le type de troisième pilier qui vous convient :

– Pour le troisième pilier 3 a lié : le salarié peut déduire jusqu’à 6768 CHF en un an et l’indépendant pourra, quant à lui, déduire jusqu’à 33 840 CHF.

– Pour le troisième pilier 3 b libre : se basant sur le canton de résidence, le célibataire peut déduire jusqu’à 2200 CHF à Genève tandis qu’un couple marié pourra profiter d’une déduction allant jusqu’à 3300 CHF sur une année.

Pour être à l’abri en cas d’accident et de maladie

En souscrivant à un troisième pilier, vous aurez à votre disposition plusieurs options facultatives. Et chacun d’entre eux peut vous apporter de grands avantages. En souscrivant, également, une assurance en cas d’incapacité de gain, vous pouvez vous protéger des incidents graves de la vie. En effet, l’assuré peut se couvrir, et couvrir par la même occasion sa famille, dans le cas où il est dans l’incapacité de travailler suite à un accident ou une maladie. Sans le troisième pilier, il serait assez difficile d’affronter cette situation. En effet, l’assurance accident qu’a le salarié ne couvre pas les maladies longue durée, tandis que les deux premiers types de piliers ne permettent pas de garder un bon niveau de vie. Et pour encore plus de gain, il est également conseillé de penser à une assurance perte de gain lors de la souscription au troisième pilier.

Pour devenir propriétaire

Si votre principal objectif de vie est de devenir propriétaire, vous pouvez très bien le devenir grâce au troisième pilier. Dans un premier temps, il est important que vous sachiez que pour que votre dossier de crédit hypothécaire soit valide, vous aurez besoin d’apporter plus de 20 % de vos fonds propres. Et bien souvent, le troisième pilier se situe dans le montage permettant de financer le deuxième rang. Il suffit alors de mettre en garantie le troisième pilier pour réussir à rembourser une partie de l’hypothèque. Chez certains établissements bancaires, vous aurez même à souscrire un risque pur afin de couvrir l’assuré en cas de décès.

Protégez votre famille et obtenez des avantages fiscaux avec un troisième pilier!

Faites une demande d’offre gratuite pour votre 3ème pilier.